Les aides vacances

SÉJOURS PLURIEL

LES VACANCES INCLUSIVES ;

Séjour pluriel adulte ;

 

Le séjour « pluriel » est destiné à des ouvrants droit et ayants droit en situation de handicap dont la pathologie est stabilisée. Les pensionnés en perte d’autonomie ne peuvent pas y prétendre.

C’est un séjour inclusif  mis en place sur certains centres de vacances avec une équipe renforcée par des aidants non spécialisés mais sensibilisés au handicap que sont les assistants sanitaires. Ces derniers, en lien avec l’équipe encadrante facilitent l’intégration de ces bénéficiaires dans la vie collective du centre et sur les activités proposées. Ils les aident dans les domaines où ils ne sont pas autonomes.

Ce n’est ni un séjour adapté, ni un séjour thérapeutique. Les bénéficiaires sont accueillis seuls, sans leur famille, dans un projet d’intégration, avec un accueil de type « familial ».

 

Séjour pluriel jeune ;

Les enfants de moins de 18 ans, en situation de handicap, atteints de maladies chroniques stabilisées ou d’allergies alimentaires, peuvent être accueillis sur tous les centres jeunes ACM. L’équipe sera alors renforcée par un assistant sanitaire si nécessaire. Leurs besoins seront anticipés afin d’optimiser l’accueil et l’intégration sans stigmatisation.

Les séjours «pluriel » sont soumis aux mêmes conditions générales que tout autre séjour en centre de vacances C.C.A.S. (Tarification au coefficient social, taxe de séjour, caution…). Se référer au catalogue vacances aux pages.

 

SÉJOURS EN FAMILLE, AVEC MOMENTS D’ACCOMPAGNEMENT

Dans le cadre d’un séjour familial en période rouge dans les centres désignés (voir catalogue), l’enfant ou l’adulte en situation de handicap pourra participer à certains temps d’activités sans la présence de la famille.

Qui peut en bénéficier ?

Les familles dont l’ouvrant-droit ou un ayant-droit est en situation de handicap.

Tarifs : En fonction du coefficient social.

 

SÉJOURS BLEUS

Organisés d’octobre à avril, ces séjours permettent de rompre l’isolement et de répondre au besoin de lien social durant la période hivernale.

Il est nécessaire d’être autonome dans les actes de la vie quotidienne.

Qui peut en bénéficier ?

Tout pensionné bénéficiaire des Activités Sociales. Sous conditions, il peut être accompagné de son enfant adulte handicapé.

Pendant combien de temps ? D’une à seize semaines.

Conditions de ressources : En fonction de votre coefficient social et de votre CMCAS qui peut vous attribuer une aide financière complémentaire.

 

SÉJOURS AÎNÉS

Organisés pendant les périodes vertes, toute l’année, sur 7 destinations (voir catalogue), ces séjours permettent d’anticiper les besoins en rapport avec la santé (ex. aide à la toilette, soins infirmiers…).

Qui peut en bénéficier ? Tout pensionné bénéficiaire des Activités Sociales, seul ou accompagné par un ouvrant-droit, ayant-droit ou extérieur. L’accompagnement est vivement conseillé.

Pendant combien de temps ? D’une à huit semaines en un ou deux séjours.

Tarifs : En fonction de votre coefficient social vacances et de votre CMCAS qui peut vous attribuer une aide financière complémentaire.

Attention : l’examen et la validation de votre demande requiert l’avis d’un médecin conseil de la CCAS. Veuillez-vous rapprocher de votre CMCAS.

 

SÉJOURS DÉTENTE POUR AIDANTS ET MALADES ALZHEIMER ET MALADIES APPARENTÉES

Séjour détente en partenariat avec l’association nationale France-Alzheimer, dans différentes régions touristiques. Des bénévoles formés encadrent le groupe. Inscription possible sur le site internet de France-Alzheimer ou via le site www.ccas.fr.

Qui peut en bénéficier ?

Tout bénéficiaire ouvrant-droit et ayant-droit concerné.

Tarifs : Sous conditions de ressources.

 

VACANCES POUR PERSONNE À MOBILITÉ RÉDUITE :

ATTRIBUTION D’UN LOGEMENT ADAPTÉ

Attribution d’un logement aux familles dont l’un des membres est en situation de mobilité réduite imposant l’utilisation de locaux accessibles.

Séjours à tour de rôle (séjours rouges) : code violet. Votre CMCAS doit saisir votre demande (pas de saisie possible sur internet).

Séjours à réservation directe (séjours verts) : réservez en appelant le: 01 48 18 39 38

Qui peut en bénéficier ? Tout bénéficiaire à mobilité réduite.

Tarifs : En fonction du coefficient social.

 

AFFECTATION PRIORITAIRE PARTICULIÈRE POUR RAISON MÉDICALE, SOCIALE OU DE HANDICAP

Dispositif permettant aux familles confrontées à certaines situations de handicap, de maladie ou de difficultés sociales d’accéder à des espaces d’épanouissement, d’émancipation, de mixité sociale et de solidarité en matière de vacances CCAS.

Uniquement pour les séjours rouges.

Qui peut en bénéficier ?

Tout bénéficiaire des Activités Sociales.

Tarifs : En fonction du coefficient social vacances. Votre demande doit être faite auprès de votre CMCAS le plus tôt possible et très en amont de la date de forclusion. Celle-ci étudiera votre dossier en fonction des critères qui régissent ce dispositif.

 

SÉJOURS SOUTIEN TEMPORAIRE

D’une durée d’un à trois mois au plus dans les centres désignés (voir catalogue), ce séjour est réservé aux personnes confrontées à une situation difficile mais autonomes dans les gestes de la vie quotidienne.

Qui peut en bénéficier ?

Les bénéficiaires ouvrants-droit ou ayants-droit conjoint(e) /concubin(e) / pacsé(e).

Tarifs : En fonction de votre coefficient social vacances et de votre CMCAS qui peut vous attribuer une aide financière complémentaire.

 

HÉBERGEMENT TEMPORAIRE EXCEPTIONNEL POUR RAISON DE SANTÉ

Pour un motif médical exclusivement traité en région parisienne, la CCAS propose à titre solidaire et exceptionnel une possibilité d’hébergement en résidences hôtelières parisiennes.

Qui peut en bénéficier ?

Les bénéficiaires adultes et enfants n’ayant pas dans leur environnement une offre de soins adaptée à la pathologie et pour des conditions d’hébergement qui n’imposent pas d’accompagnement médico-sanitaire spécifique.

Pendant combien de temps ? 15 nuitées par an par bénéficiaire.

Tarifs : Sur la base du tarif de référence des résidences hôtelières et selon coefficient social vacances.

Attention : rapprochez-vous de votre CMCAS, l’examen de votre demande requiert un traitement particulier.