Historique des activités sociales

8 Avril 1946 : vote de la loi de nationalisation des industries électriques et gazières (IEG) par l’Assemblée nationale.
22 juin : naissance d’EDF-GDF. Parution du décret n°46-1541 instituant le Statut national du personnel des industries électriques et gazières.
1947 : élection du Conseil central des œuvres sociales du personnel des industries électriques et gazières (CCOS).
Janvier 1948 : premières élections des CMCAS, caisses gestionnaires du régime spécial de Sécurité sociale et de la mutuelle, qui développent aussi des prestations sociales telles que : activités culturelles et sportives, actions de solidarité…
1951 : dissolution du CCOS. Ses attributions sont confiées à un Délégué provisoire désigné par les Directeurs généraux d’EDF-GDF.
1er Janvier 1964 : la CCAS est effectivement mise en place, suite aux décrets de 1955.
Elle est administrée exclusivement par les représentants du personnel.
1976 : généralisation de l’intégration des personnes handicapées dans les centres de vacances jeunes, après une première expérience réussie dès 1970.
1977 : publication du projet pédagogique de la CCAS.
1985 : premier festival des Jeunes Agents à Soulac.
1988 : année du «par le personnel» avec la campagne « Prenez le relais ».

1998 : convention des droits des jeunes, rédigée à l’issue des Assises de la Jeunesse organisées à Mimizan.
1999/2000 : ouverture des marchés de l’électricité et du gaz à la concurrence : le Statut s’applique aux salariés de toutes les entreprises qui produisent, transportent et distribuent le gaz et l’électricité.
9 Août 2004 : loi sur le Service Public de l’électricité et du gaz qui acte le changement de statut juridique d’EDF/GDF qui deviennent des sociétés anonymes et qui crée notamment la CNIEG : Caisse Nationale de retraite des IEG.
1er Avril 2007 : par courrier signé des ministres de la santé, du budget et de l’industrie, création de la CAMIEG, Caisse d’Assurance Maladie des Industries Électriques et Gazières.
2007/2008 : les CMCAS n’assurant plus la gestion mutualiste, «les activités sociales et mutualistes» deviennent «les activités sociales et de santé» des agents des IEG et leur famille.
Octobre 2012 : les représentants des directions annoncent leur décision d’ouvrir les négociations qui prévoient d’asseoir le financement des activités sociales non plus sur les ventes d’énergies mais sur la masse salariale. Des directeurs seront nommés à la tête de la CCAS et des CMCAS, ils auront droit de véto sur les décisions des Conseils d’Administration.
20 décembre : à l’appel seulement de la CGT, les actions ont eu lieu sur le territoire: le gouvernement met fin aux projets des directions. Des négociations devront être ouvertes pour améliorer le fonctionnement des activités sociales des électriciens et gaziers.