Négociations sur les moyens bénévoles

Cher.e.s bénéficiaires,

 

Après les négociations sur le financement des Activités Sociales, à travers la réécriture de l’article 25, de nouvelles négociations sur les moyens dits « bénévoles » sont en cours. Mais la situation de blocage dans laquelle se trouvent les représentants des Activités Sociales face aux directions, nécessite que vous en soyez informés.

Les « Moyens Bénévoles » sont des ressources (humaines, matérielles ou financières) mises à disposition par les directions qui permettent à nos Activités Sociales de fonctionner.

Concrètement, il s’agit :

  • des heures de détachement :
    • Des administrateurs, qui œuvrent au bon fonctionnement et à la veille réglementaire de la CMCAS,
    • Des correspondants et présidents de SLVie, qui aident les bénéficiaires dans la proximité et sont créateurs d’activités,
    • Des membres de commissions, qui participent à la création d’activités sur le périmètre de la CMCAS (Activités sportives culturelles et de loisirs, actions de prévention, etc.),
    • Des convoyeurs : ils assurent les transferts d’enfants pour les séjours jeunes (de 4 à 15 ans),
    • Pour les préparations d’évènements ponctuels (fête de SLVie, arbre de Noël, festival…),
    • Pour la participation à l’AG de la CMCAS des délégués de liste.

 

Pour la CMCAS Gironde, le volume total d’heures de détachement nécessaire pour faire fonctionner nos activités sociales, était de 32 198 heures pour l’année 2016. Avec ce que veulent les employeurs, le total sera de 16 484 heures, soit une diminution de 49%.

 

  • des moyens immobiliers

Aujourd’hui, les CMCAS utilisent des locaux dont les loyers sont pris en charge en partie par les employeurs, permettant ainsi aux CMCAS de ne pas engager des dépenses démesurées pour se loger. Le projet des employeurs vise à diminuer drastiquement les moyens attribués : les surfaces dédiées aux SLVie, aux sections d’activités, aux bibliothèques, les salles de réunions sont exclues du présent accord. Les conséquences financières liées aux intentions des employeurs ne permettront plus aux CMCAS de réaliser leurs actions de solidarité, les activités de proximité et de porter et promouvoir la culture, le sport, la santé, l’émancipation.

Pour la CMCAS Gironde, il nous sera tout simplement impossible d’assumer ces nouvelles charges. Nous serons donc contraints de déménager et éventuellement de nous séparer des locaux dédiés aux activités.

 

  • des tarifs particuliers :

Les différents sites des CMCAS, et les institutions CCAS, bénéficient de tarifs particuliers. Ces mesures ne font pas partie de ces négociations, mais le silence des employeurs sur ce sujet n’est pourtant pas rassurant, sachant que déjà de nombreux sites des IEG sont alimentés par des fournisseurs non historiques. Ce point doit faire l’objet d’une attention particulière !

 

C’est au regard de l’ensemble de ces enjeux et devant la proximité de la prochaine Commission Paritaire de Branche, que les présidents des CMCAS réunis en Assemblée Générale des CMCAS, ont voté à l’unanimité (CGT, FO, CFE-CGC, CFDT) une motion portant sur les moyens bénévoles (lire la motion). Je vous invite donc à vous mobiliser pour défendre nos conquis et ainsi pérenniser nos activités sociales.

 

Le président de la CMCAS,

Emmanuel TOSAS

Author: CMCAS

Share This Post On